Le retour d’une soirée non-conforme, féministe queer et festive pour célébrer la diversité humaine, l’émancipation des femmes, des LGBTQI+, de toutes les minorités ainsi que l’égalité pour tout.e.s et le respect de nos différences quelles qu’elles soient.
Venez comme vous voulez être, drag-queen, drag-king, tout est permis et toutes les créatures de la nuit sont bienvenu.e.s!
Au programme : de la musique avec Franky Gogo, Dombrance et Claustinto, les performances circassiennes d’Adalberto Fernandez Torres et Glam Circus, klepta Schwarz, Acetona Versacheap et Nagastyx Trophy pour les drag-queens, Elza Davidson avec son spectacle de bootyshake féministe la beyte… et plus encore !
Ce soir là, le festival Ô les chœurs est un safe-space, c’est à dire un endroit où les propos homophobes, lesbophobes, transphobes, sexistes, grossophobes, xénophobes, et toutes formes d’oppression sont strictement bannis.
FRANKY GOGO

Après avoir accompagné à la batterie de nombreux artistes entre autre Bertrand Belin, Theo Hakola Discodeine ou John Parish, Franky Gogo s’impose dans le monde de la pop électro avec son EP Fast and Too Much. C’est avec quatre histoires incarnées par cet.te artiste transgenre qu’on découvre son univers brouillant les préjugés et les idées reçues, défendant la non-binarité. Donner la parole à son corps, à soi, à ses extrêmes qui fondent une âme, c’est le but de Franky Gogo. Un groove qui nous emporte facilement dans nos identités profondes et qui met le doigt sur tout ce qu’on ignore encore.

DOMBRANCE

Pour une France qui Dance

CLAUSTINTO

Si vous aimez la musique, la poésie et la subversion, bienvenus dans l’univers de Claustinto.
Le Stéphanois Lucas Ottin, protégé de La Souterraine, n’hésite pas à multiplier références 8-bit, énergie gabber et utilisation décomplexée de l’autotune. Unique.

Samedi 23 Octobre | Des Lendemains Qui Chantent | 20h30
12€ en prévente et sur place